Le groupe Bénéteau temporise avant les salons nautiques

Flyer 6 du chantier Bénéteau

Chômage partiel et gestion du stock de bateaux. Le groupe Bénéteau, leader français de la plaisance, attend la rentrée nautique avec prudence.

Maintien du chômage partiel dans les usines de bateaux

Si l'effervescence de la reprise des navigations estivales porte à l'optimisme, les industriels du nautisme restent prudent. Les informations en provenance du groupe Bénéteau témoignent de l'incertitude de la situation. La direction du groupe vendéen confirme le maintien du chômage partiel en juillet sur tous les sites, avec une ampleur variable selon les usines. Elle ne confirme en revanche pas les informations divulguées par la presse régionale évoquant la fermeture temporaire de l'usine de l'Herbaudière sur l'île de Noirmoutier, dédiée aux grosses vedettes à moteur, jusqu'à la fin de l'année 2020. "Un travail est en cours sur le plan de charge pour s'adapter au carnet de commande" résume la communication du constructeur vendéen, tandis que le plan stratégique du groupe Bénéteau est attendu le 9 juillet.

Usine de bateau du groupe Bénéteau
Usine de bateau du groupe Bénéteau

Gérer les stocks de bateaux avec prudence

"Traditionnellement, en juillet, on prend de l'avance pour créer des stocks de bateaux et ne pas avoir de retard dans les livraisons des clients durant la saison. Là, on avance avec prudence sur la constitution du stock. Comme tous les acteurs, on se pose encore des questions sur les événements de la rentrée comme le salon de Cannes en septembre" concède Mirna Cieniewicz directrice de la communication du groupe Bénéteau.

Le marché des flottes des professionnels de la location de bateaux de plaisance, qui comptait pour 11,3 % du chiffre d'affaires en 2018-2019, devrait être touché par la crise du secteur du tourisme après l'épidémie de Covid-19, même si aucune annulation officielle de commande n'a eu lieu. Les sociétés de location, qui enchaînaient les livraisons notamment dans le secteur du multicoque, devraient rééchelonner leurs commandes.

Prochain jalon important pour affiner sa stratégie de production, le groupe Bénéteau tiendra pour ses différentes marques de bateaux, successivement à partir du 15 juillet, ses conventions de concessionnaires. "Ce sera la 1ère opportunité de présenter les nouveaux bateaux et produits, mais également d'avoir des échanges et des retours du terrain" confirme Mirna Cieniewicz. Les concessionnaires, leur confiance, leur solidité financière et leur capacité d'anticipation, joueront dans les prochains mois un rôle majeur dans la reprise de la production, avant les bilans des salons nautiques de l'automne.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...