Cleanfuel : Du diesel à l'eau pour protéger l'environnement

Test sur banc du Cleanfuel

La société britannique Cleanfuel développe un nouveau carburant écologique à base de diesel et d'eau. Les essais sont encourageants...

Problématiques réglementaires

Les normes environnementales sur les moteurs marins sont de plus en plus strictes, notamment en terme d'émissions de particules. Les réglementations de l'OMI ont institué des zones SECA où les émissions de soufre sont drastiquement limitées, entraînant des modifications lourdes sur les navires de commerce. De même, les normes sur les moteurs de plaisance seront amenées à évoluer rapidement, devenant toujours plus contraignantes sur les taux de Nox, Sox, CO2, et particules fines. Avec son nouveau carburant, Cleanfuel entend répondre à cette problématique

Un système simple et adaptable

La solution proposée par la société britannique est d'utiliser une émulsion de gasoil. Si des tentatives pour ajouter de l'eau dans le diesel ont déjà été menées, elles ont buté sur deux problèmes :

  • La stabilité du carburant
  • Le phénomène de micro-explosions

En travaillant à une échelle nanométrique, la société Cleanfuel affirme que son procédé permet d'obtenir un carburant stable, non sujet aux phénomènes d'explosions incontrôlées.

Le carburant peut être utilisé par tous les moteurs diesel actuels, moyennant des adaptations mineures. L'eau peut éventuellement être obtenue directement par un désalinisateur embarqué.

Performances

Cleanfuel annonce les performances suivantes :

  • Diminution des NOx de 60 %
  • Diminution des particules fines de 90 %
  • Diminution de la température moteur de 6-7 degrés
  • Meilleure combustion du carburant que le diesel traditionnel

Test grandeur nature autour du monde

Après des essais sur banc réussis, la technologie Cleanfuel doit être testée lors de la tentative de record autour du monde du Team Britannia. La commercialisation est annoncée en 2016.

Si la solution reste basée sur des énergies fossiles, elle peut être un élément de transition écologique intéressant.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Olivier Legillon - 28 Avril 2016
L'injection d'eau dans le carburant existe depuis les années 1975 environ -- ce procédé a été utilisé en particulier sur les Dragsters au Etat Unis pour battre les record du 1/4 de mille (mille terrestre et pas nautique 402 métre de mémoire) départ arrêté, certes les dragsters tournaient au méthanol mais le procédé est là -- bravo quand même à la Ste Cleanfuel -- le gain de puissance était (sur les dragsters ) conséquent -- A développer -- excellent --
Philippe Ggny - 01 Mai 2016
L'injection d'eau existe depuis bien avant les années 70 puisqu'on s'en servait sur les moteurs d'avion pendant la dernière guerre pour augmenter temporairement la puissance en cas d'urgence. La puissance obtenue pouvait dépasser les 30% de la puissance totale du moteur, ce qui est énorme mais était limitée à un temps assez court de l'ordre de 30 secondes afin d'éviter la casse du moteur. Ce système peut s'avérer intéressant pour un moteur gazole mais pas encore pour les moteurs de type marine marchande qui fonctionnent au fuel lourd et s'adresse donc à une infime partie des pollueurs. Encore un marché de niche mais prometteur par les nouvelles normes et taxes à créer...
Ajouter un commentaire...