Neel Trimarans, un développement prudent mais continu

Le patron de Neel Trimarans a présenté les résultats 2016 et perspectives du chantier pour 2017. La société entend bien continuer à prendre des parts de marché dans le multicoque.

Chiffre d'affaire stable et bonne marge brute

Le chiffre d’affaires de Neel Trimarans entre septembre 2015 et août 2016 est de plus de 3,5 M€. Il est stable par rapport à l’exercice précédent de 3,6 M€, alors en progression de 63%. L'EBITDA est d'environ 400 k€.

La société Neel affiche une marge brute de 30%, la productivité étant portée par la nouvelle usine ouverte en 2013 sur le plateau nautique de La Rochelle.

Un produit polyvalent

La réussite de Neel tient à un positionnement polyvalent et différenciant. On peut distinguer globalement 3 marchés sur le segment des multicoques :

  • La location
  • Le grand voyage
  • Le bateau de propriétaire

Les concurrents sur le marché du multicoque font généralement un choix marqué, privilégiant soit le confort et l'habitabilité, soit la performance. Neel affirme pouvoir répondre aux deux critères avec succès. Aujourd'hui, 8 des 21 Neel 45 sont exploités en charter.

Miser sur la qualité

Alors que l'entreprise emploie directement 14 salariés et fait travailler une quinzaine de personnes chez son sous-traitant composite, il était devenu nécessaire de mettre en place un suivi qualité structuré. Un responsable qualité a été nommé début 2016 pour mettre en place un système de management dédié, tant au sein du chantier Neel que dans sa politique fournisseur.

Des objectifs de croissance raisonnés

La société ne fait pas d'un résultat net important une priorité, au moins jusqu’à fin 2018. L'objectif dans un premier temps est le développement de la société. Neel estime sa part de marché sur le secteur des multicoques à 3 %. Il souhaite arriver à 7 % dans les 5 ans.

Alors que la production actuelle est de 5 bateaux par an, la direction de Neel Trimarans souhaite sortir 7 voiliers par an d'ici 3 ans, dont un ou deux Neel 65.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...