SEAir cherche des fonds pour son développement

Moth SEAir

La start-up SEAir, spécialiste du bateau volant, lance une levée de fonds pour poursuivre son développement. Objectif : du capital pour décoller au sens propre et figuré.

Devenir le spécialiste du vol pour tous

Comme nous l'avions évoqué dans ces colonnes, la société SEAir a été fondée au début 2016 par Bertrand Castelnérac et Richard Forest pour préparer le nautisme à l'arrivée massive des foils. L'objectif de la société est de devenir le spécialiste technique de référence de la mécanique du vol et des équipements nécessaires pour sustenter des voiliers habitables, en préparant en amont la démocratisation des bateaux volants.

Des projets lancés à financer

Des brevets ont déjà été déposés sur le mode de fabrication de foils et la commercialisation de pièces techniques a déjà commencé.

Le développement du "bloc-foil" asservi, projet majeur de SEAir, est en cours sur le démonstrateur, le Mini "Magnum" n° 747, avec pour but d'être le premier monocoque à voler durablement au large.

Recrutement en cours

SEAir élargit son équipe qui devrait atteindre 8 collaborateurs d'ici la fin de l'année 2016.

Capital multiplié par 5

C'est pour soutenir ces développements que la jeune start-up souhaite augmenter son capital. Doté actuellement d'une base de 138 k€, SEAir souhaite réunir 500 k€ supplémentaires pour financer ses activités de R&D dans la fabrication et le contrôle des foils.

La société est en cours d'accréditation comme Jeune Entreprise Innovante par la BPI. Des opportunités de défiscalisation existent pour les nouveaux investisseurs.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...