Avec l'Ulysses, Compositeworks La Rochelle démarre son activité en fanfare

Yacht Ulysses

Pour ses premiers travaux de mégayacht à La Rochelle, Compositeworks accueille l'Ulysses, une unité de 107 mètres. Un beau début qui arrive un peu vite pour le port rochelais.

Premier projet rochelais pour Compositeworks

L'entreprise de refit de yachts Compositeworks a été créée en 1998 à La Ciotat, sur la côte méditerranéenne. Forte d'une belle croissance et après avoir été écartée de l'appel d'offre pour l'exploitation de la grande forme du port de La Ciotat, la société a décidé de créer le site de Compositeworks La Rochelle en septembre 2016, s'associant à Atlantic Refit Center, acteur local qui cherche depuis plusieurs années à développer le pôle yachting charentais.

Avec l'arrivée de l'Ulysses, l'implantation de Compositeworks sur la façade atlantique devient concrète. Interrogée, l'entreprise n'a pas souhaité communiquer sur les travaux prévus. Ce premier yacht devrait en annoncer d'autres.

Un yacht d'exception

Ulysses est le premier superyacht d'expédition construit par le chantier norvégien Kleven, spécialiste des navires offshore. Il a été livré en mars 2016. Il affiche une longueur de 107 m pour une largeur de 18 m et peut accueillir 30 personnes à bord, avec une autonomie de 8500 milles. Ulysses est aujourd'hui considéré comme le plus grand yacht d'expédition au monde. Sa valeur est estimée à 100 millions d'euros.

Perturbations pour l'industrie locale

Selon nos confrères de Sud-Ouest, l'arrivée de l'Ulysses à La Rochelle arrive un peu brusquement pour l'industrie navale rochelaise. Bien que prévisible étant donnés les engagements de Compositeworks à accueillir des maxi-yachts dans port de La Pallice, les entreprises ne s'attendaient pas à les voir arriver si vite. Ils ont du annuler un marché public remporté pour l'entretien du bac "La Gironde" qui assure la traversée Royan – Le Verdon, alors même qu'ils auraient eu l'engagement de Compositeworks qu'aucun yacht ne serait accueilli avant la couverture de la cale sèche, prévue dans plusieurs mois. La situation est donc complexe pour les entreprises rochelaises qui souhaitent également se développer en sous-traitance pour le marché du yacht.

Plus d'articles sur les chaînes :

Charente-Maritime
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...