L'industrie nautique néo-zélandaise dopée par la coupe de l'America

Emirates Team New-Zealand fête sa victoire de la coupe de l'America

Après la victoire d'Emirates Team New-Zealand dans la coupe de l'America, l'industrie nautique kiwi s'attend à un boom. Formation, vente de bateaux et pratique de la voile devraient augmenter.

Un événement pour une patrie de la voile

La victoire du catamaran volant d'Emirates Team New-Zealand lors de la 35è coupe de l'America a suscité une joie collective chez les néo-zélandais. Dans un pays où la voile est un sport national, le retour de l'aiguière d'argent est un événement, comme l'expliquait Grant Dalton responsable du défi kiwi après la dernière régate. " Nous ne réalisons probablement pas à quel point c'est important là-bas en Nouvelle-Zélande. On m'a dit qu'il y avait des embouteillages à 4h du matin pour aller voir les courses au travail !"

Peter Busfield, directeur du NZ Marine Industry, la fédération nationale des industries nautiques, s'exprimait ainsi à nos confrères de NZ.educationhq.com : "J'étais un kiwi tellement fier. Ce qui m'a ému c'est la façon dont Grant Dalton a pris la coupe. Vous pouviez imaginer les jours et les nuits qu'il a passé à courir après son rêve ces 8 dernières années, depuis les profondeurs de San Francisco pour finir par se relever après cela."

Un gain d'image

Peter Busfield voit dans cette victoire une belle publicité pour l'industrie nautique néo-zélandaise. " C'est énorme pour notre industrie, très inspirant. L'image et la crédibilité du design, du personnel et des équipements néo-zélandais dans le monde vont beaucoup y gagner." En effet, le bateau américain avait été construit par le chantier Core Builders et celui de Team NZ par Southern Spars, tous deux installés en Nouvelle-Zélande, comme de nombreux fournisseurs d'accastillage et matériels divers.

De nouvelles infrastructures

Comme le rappelle Peter Busfield, la première victoire néo-zélandaise de Peter Blake en 1995 avait permis "d'ouvrir la porte", pour rendre le pays plus attirant, avec notamment la création du port de Via-duct Harbour. "Nous devons tirer partie de cette opportunité pour rendre la Nouvelle-Zélande encore plus attirante pour les visiteurs internationaux, comme pour ceux d'entre-nous qui l'appelle la maison."

Plus de formations, plus de bateaux, plus de pratiquants

Il y a à ce jour 420 apprentis dans le pays, au sein de 190 entreprises du nautisme. La victoire dans la coupe de l'America devrait en attirer de nouveaux, affirme Peter Busfield. Il s'attend également à plus d'inscription dans les clubs de voile, ce qui devrait se traduire par plus de ventes de bateaux.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...