Reconversion : D'équipementier du nautisme à la mécanique marine

Olivier Réhel et Christophe Couilleaud reprennent Chatelais & Le Gall

Olivier Réhel, figure connue des constructeurs de bateaux de plaisance, entame une nouvelle aventure dans la mécanique marine. Il nous explique son projet de reprise de l'entreprise malouine Chatelais et Le Gall, distributeur réputé de moteurs marins.

L'atelier de mécanique marine Chatelais & Le Gall change de main

Affaire familiale depuis 1952, l'entreprise Chatelais & Le Gall de Saint-Malo change de propriétaire. Roland Le Gall, à la tête de la société de mécanique marine depuis 40 ans, prépare son départ en retraite qui aura lieu après une période d'accompagnement. Olivier Réhel, connu dans le monde du nautisme après plus de 20 ans au sein du distributeur d'équipement pour la plaisance Interdist, s'associe au gérant de la SARL Mecca Ouest à Erquy, Christophe Couilleaud, pour reprendre Chatelais & Le Gall. Il prend le poste de direction de l'entreprise malouine.

Un savoir-faire dans les moteurs marins

La société Chatelais & Le Gall bénéficie d'une image reconnue dans la mécanique marine sur le bassin de Saint-Malo. Elle distribue des moteurs marins et des pièces détachées pour les marques Baudouin, Caterpillar, Nanni-Diesel, Volvo Penta et Yanmar et réalise un chiffre d'affaires de 1,2 M€. "On a une équipe de 10 salariés avec 4 mécaniciens et 2 tourneurs, constituée depuis longtemps et avec une grande expérience. Les équipements en centre d'usinage et notre forge permettent de réaliser des pièces pour la réparation. La société réalise 60% de son activité dans la pêche et l'industrie et 40% dans la plaisance." explique Olivier Réhel.

Créer des synergies

L'association des expériences des deux associés assure une bonne complémentarité entre les milieux de la plaisance et des bateaux professionnels. Mecca Ouest, la société de Christophe Couilleaud, créée il y a 7 ans, travaille uniquement dans le domaine professionnel. "L'un des intérêts de l'association sera de créer un effet de masse pour les 2 entreprises en terme de recrutement et de développement des compétences." complète le nouveau gérant.

Envie d'entreprendre

Pourquoi passer de l'équipement de plaisance à la motorisation marine ? Olivier Réhel explique avoir eu envie d'entreprendre depuis longtemps. "J'avais envie d'être à mon compte. Je cherchais une entreprise locale, à forte notoriété. Un ami expert comptable m'a présenté le dossier de Chatelais & Le Gall et a fait le lien avec Christophe qui n'avait pas envie d'y aller seul. C'est un changement d'échelle par rapport à Interdist. Je faisais aussi surtout de la 1ère monte alors qu'ici on est plutôt en 2nde monte avec beaucoup de remotorisation. C'est un beau changement !"

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Arnaud Wimille - 07 Mars 2019
Bravo Oliver, je te souhaite bon vent dans ton nouveau projet entrepreneurial! Arn
Arnaud Wimille - 07 Mars 2019
Arnaud
François de Herce - 12 Mars 2019
félicitation pour ce nouveau challenge olivier
Ajouter un commentaire...