Interview / Voiliers RM : Le dirigeant explique la mise en redressement judiciaire du chantier naval

Voilier RM

Olivier Gainon, PDG de Fora Marine, le constructeur des voiliers RM explique à BoatIndustry les raisons qui ont mené à la mise en redressement judiciaire de l'entreprise.

La faillite d'OFCET met Fora Marine en difficulté

Le chantier naval Fora Marine, basé à La Rochelle, construit depuis 1989 des voiliers en contreplaqué époxy. Il a demandé début décembre 2019 sa mise en redressement judiciaire. Son PDG depuis janvier 2019, Olivier Gainon, explique le processus qui a mené à cette procédure par la défaillance d'un sous-traitant local. "Nous avons été victime en juillet 2019 d'un accident industriel, à savoir la faillite du chantier OFCET. Celui-ci construisait notamment pour nous les bordés hauts en composite du nouveau RM11.80. Face à la difficulté pour trouver un nouveau sous-traitant dans la région de La Rochelle, nous avons eu la volonté d'internaliser le process, car nous avions les mètres carrés nécessaires. Malheureusement, cela a été plus long et plus compliqué que prévu. Nous avons dû arrêter la production pendant 1 mois, entraînant du retard à la livraison des bateaux, dégradant par conséquent les résultats économiques."

Un chantier naval trop fragile

La structure financière du chantier est alors mise à mal. "Notre besoin en fonds de roulement était trop élevé et les fonds propres trop faibles. L'entreprise était trop fragile pour ce genre d'accident industriel. Pour redresser la marque, la vente de titres est alors étudiée et des consultations sont ouvertes. Différents acteurs sont venus voir. Lorsque nous avons demandé des offres structurées, des fournisseurs et des clients se sont inquiétés, entraînant des difficultés de paiement. Nous avons alors demandé le placement en redressement judiciaire. Ce qui est rageant, c'est que l'on ne paye pas un mauvais produit ou un mauvais positionnement, mais la fragilité de l'entreprise" résume Olivier Gainon.

Plusieurs offres de reprise attendues pour les voiliers RM

Le dirigeant se veut néanmoins optimiste et s'attend à plusieurs candidatures de reprise de Fora Marine. "Il y aura sûrement reprise ou continuation de l'activité. Une offre structurée a déjà été déposée et d'autres acteurs m'ont indiqué qu'ils allaient se positionner. Cela dépendra désormais du tribunal, mais il y a une marque forte avec un carnet de commandes bien rempli et de beaux bateaux."

Plus d'articles sur les chaînes :

Charente-Maritime
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...