Covid-19 : Comment le nautisme français aborde la crise sanitaire et ses impacts ?

Usine Bénéteau © Bénéteau

La crise sanitaire liée au Covid-19 touche l'ensemble de la société française et internationale. La Fédération des Industries Nautiques nous fait part des retours de la filière de la plaisance sur son impact et des actions initiales mises en place pour y faire face.

Un dispositif dédié au Covid 19 à la Fédération des Industries Nautiques

La crise sanitaire et les mesures de restriction imposées aux personnes et aux entreprises auront un impact sur l'ensemble de l'économie, dont la filière nautique, particulièrement à l'heure de la préparation de la saison 2020. "Beaucoup de questions nous arrivent, souvent légitimes de la part de nos adhérents. Nous avons déjà mené plusieurs réunions avec certains métiers pour évaluer la situation. D'un autre côté, nous diffusons les messages officiels à travers nos différents fils d'actualité et moyens de communication et nous avons créé une adresse mail spécifique : covid-19@fin.fr accessible à toute la filière, adhérents ou non, pour faire remonter les questions" explique Fabien Métayer, délégué général de la Fédération des Industries Nautiques.

Fabien Métayer, délégué général de la Fédération des Industries Nautiques

La location de bateaux et les services nautiques déjà très impactés

Les professionnels ont déjà fait part des difficultés dans le domaine de la location de bateaux, avec une chute catastrophique des réservations, comme pour l'ensemble du secteur touristique. Des questions pratiques se posent également. "Comment faire avec un équipage qui revient de croisière, alors que les ports de plaisance sont sensés être fermés, nous a questionné un loueur de l'outre-mer ? Il convient de faire preuve de responsabilité et de se rapprocher des autorités, les préfectures pouvant prendre des mesures locales plus contraignantes que celles convenues au niveau national" illustre Fabien Métayer. "Concernant les réservations, la notion de force majeure n'est pas encore annoncée en dehors de la commande publique. Il faudra attendre les précisions de Bercy."

Il est à noter que la majorité des capitaineries sont actuellement fermées, la navigation de plaisance n'étant pas une " activité essentielle ".

La location de bateaux aux Antilles est également touchée (Photo DR:Sunsail)

La production de bateaux au ralenti

Du côté de la production de bateaux de plaisance, l'activité n'est pas formellement stoppée en date du 17 mars 2020. Pour autant, de grands chantiers ont annoncé l'arrêt de leurs usines de fabrication, à l'image de Fountaine-Pajot, Dufour ou Catana. Le groupe Bénéteau devait se prononcer dans la journée. "Pour les chantiers qui continuent, il s'agit de respecter les consignes d'organisation pour maintenir la distance entre les salariés, le port de masque..." rappelle M. Métayer.

Concernant l'export, il peut se poursuivre à ce jour, la fermeture des frontières de l'espace Schengen se limitant aux personnes.

Si les conditions de production sont affectées, il est encore trop tôt pour mesurer l'éventuel impact sur les commandes et les possibles annulations par des plaisanciers acquéreurs faisant face à des difficultés économiques.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...