Nouvelles marques de dériveur pour Marcon Yachting

Marçon Yachting distribue le dériveur olympique ILCA

Laser olympique ILCA, Maverick, Fusion... Le spécialiste du dériveur Marçon Yachting rajeunit et étoffe son offre de bateaux. Sandra Marçon, gérante de l'entreprise, nous explique ces choix guidés par le calendrier olympique et l'évolution du marché de la voile légère.

4 nouvelles marques chez Marçon Yachting

Le distributeur de dériveurs Marçon Yachting, installé à Martigues, a annoncé la signature d'accords pour 4 nouvelles marques de bateaux. L'entreprise importe désormais en France le dériveur solitaire olympique ILCA, le Fusion et le Maverick. Elle commercialise également les bateaux semi-rigides AVA Ribs. Si elle cesse sa collaboration avec Laser Performance, elle poursuit la distribution des Hobie Cat et de Bic Sport.

Rester dans la voile olympique

Marçon Yachting était distributeur depuis 1973 de la marque Laser pour Performance Sailcraft, puis Laser Performance. Elle a mis fin à ce contrat en 2020 suite à la perte de la licence de construction pour la classe olympique par Laser Performance. "Il était important pour nous de rester sur le marché de la compétition olympique où nous sommes depuis le début. Nous travaillons désormais avec Performance Sailcraft Australia, le seul constructeur aujourd'hui à avoir la licence de la classe olympique. Les bateaux sont vendus sous le nom ILCA" explique Sandra Marçon, gérante de l'entreprise.

Regate de Laser
Regate de Laser

Elargir l'offre de dériveurs

Alors que les relations avec Laser Performance pouvaient être complexes sur le plan financier et de la gestion des pièces de rechange, la fin du contrat libère Marçon Yachting des clauses d'exclusivité sur la voile légère. "La gamme Laser était en partie vieillissante et le constructeur ne voulait pas investir pour la renouveler. Le marché a évolué avec le fort développement ces dernières années de RS Sailing ou des Topper, et l'on ne pouvait pas suivre. Désormais, on a pu travailler avec les 2 ingénieurs, anciens de chez Laser, qui ont développé le Maverick et le Fusion, On vend maintenant nos premiers Maverick aux particuliers, ou comme toy pour les yachts" se réjouit Sandra Marçon.

Dériveur Maverick
Dériveur Maverick

Se préparer à Marseille 2024

Habitué de la location de solution complète, intégrant dériveurs, remorque et bateau accompagnateur aux équipes de régate internationales, Marçon Yachting se met également en ordre de marche pour les épreuves de voile olympique prévues à Marseille pour les JO de Paris 2024. La distribution des semi-rigides polonais AVA Ribs, adaptés à l'utilisation par les coachs de voile, permet à l'entreprise d'avoir à son catalogue tous les éléments de l'offre. "Dès l'an prochain, l'on va voir arriver les équipes nationales et il était important de pouvoir être prêt" conclut Sandra Marçon.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...