Hall Spars, le fabricant de mâts cherche à se recapitaliser.

Hall Spars

Après la défection d'un acheteur pour Hall USA, le spécialiste du gréement Hall Spars poursuit ses efforts de recapitalisations. La direction se veut rassurante.

Efforts de recapitalisation

Depuis l'arrivée à sa tête de Tom Rossi, le 27 juin 2016, en remplacement du fondateur Eric Hall, Hall Spars mène une politique de recapitalisation de l'entreprise. La groupe Hall Inc réunit Hall Spars & Rigging et Hall Composites, la filiale dédiée aux produits hors nautisme. L'activité de gréement est répartie entre trois structures, Hall USA, Hall BV (Pays-Bas) et Hall NZ (Nouvelle Zélande), gérées indépendamment avec leurs propres directions. Le nouveau management, en place depuis l'été, travaille activement à lever des fonds pour renforcer la position de Hall Spars dans le secteur nautique.

Défection d'un acheteur

En discussion depuis 3 mois avec un investisseur pour Hall USA, la transaction voulue par Hall Inc a échoué. L'acheteur potentiel s'est finalement retiré le 15 décembre 2016, une semaine avant la signature de l'accord.

Activité inchangée hors USA

Hall USA, qui vient de livrer un mât pour le dernier Gunboat 78, tourne désormais au ralenti et a fermé pour les fêtes. Hall BV et Hall NZ poursuivent leur activité de manière inchangée. Hall Spars ne devrait donc pas être trop affecté en Europe.

Poursuite des recherches d'investisseurs

Dans un communiqué, Tom Rossi indique que les efforts de recapitalisation se poursuivent avec détermination. L'objectif de Hall Spars est de compléter les opérations en janvier 2017, afin de poursuivre 36 ans d'histoire comme spécialiste des gréements et des mâts.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...