Saint-Malo épinglé pour la gestion de son port de plaisance

Ports de Saint-Malo

La chambre régionale des comptes de Bretagne a rendu un rapport critique sur la gestion du port de plaisance des Bas Sablons par la ville de Saint-Malo. Gestion du personnel, entretien du port, mise en valeur du potentiel nautique... Les griefs sont nombreux.

Une concession de la région Bretagne

Depuis 2007, la région Bretagne est l’autorité gestionnaire des installations portuaires de Saint-Malo constituées de la gare maritime, du port de commerce, du port de pêche et des deux ports de plaisance. Le port de plaisance des Bas-Sablons, situé à Saint-Servan, est exploité en régie municipale. Il dispose d’un accès direct à la mer, via un seuil et offre 1 200 emplacements sur pontons, une centaine sur terre-plein et 70 places pour les visiteurs. La liste d’attente de 1 300 plaisanciers implique un délai d'une quinzaine d’années.

Des problèmes d’infrastructure

Dans son rapport, la chambre régionale des comptes de Bretagne pointe plusieurs dysfonctionnements. Elle cite notamment la gestion des infrastructures et des services. L'absence de dragage depuis 40 ans contraint un nombre important de bateaux à s’échouer en partie dans la vase. Le réseau wifi ne donne pas satisfaction et les pontons accusent un age important.

Mauvaise gestion du personnel

L'institution de contrôle insiste en ces termes sur la mauvaise gestion du personnel. "Le service administratif du port ne bénéficie pas d’un encadrement suffisant. Suite au départ d’agents titulaires, le recours systématique à des contractuels ne permet pas en effet de disposer des compétences nécessaires. L’absence de procédures écrites, le manque d’informations fiables et les lacunes du contrôle interne expliquent les défaillances du système d’information relevées. Elles s’illustrent notamment par des données chiffrées partielles et la production excessive de certificats administratifs en vue d’obtenir des annulations ou des réductions de titres de recettes."

Des versements à la mairie injustifiés

La chambre régionale des comptes fait remarquer que le port des Bas Sablons reverse, de manière partiellement injustifiée, un montant d'environ 280 000 € au budget principal de la commune de Saint-Malo.Il correspond à environ 10% du chiffre d'affaires ou sept équivalent temps plein, loin des prestations fournies par la ville.

Absence de volonté de développement

Le rapport met en relief l'absence d'engagement de la commune pour le développement du pole nautique des Bas Sablons, dont l'accès est difficile depuis la ville. Les horaires d'accueil limités et l'absence de commerce sont également montrés du doigt.

4 recommandations

La chambre régionale des comptes de Bretagne formule 4 recommandations à la ville de Saint Malo :

  • Doter le port d’un service administratif formé et encadré.
  • Inscrire une provision pour le contentieux ressources humaines.
  • Assurer le suivi des biens meubles et immeubles du port.
  • Revoir les modalités de calcul des frais d’administration générale.

Une démarche est également en cours pour mutualiser la gestion du port des Bas Sablons avec celui du Port Vauban à échéance des concessions.

Plus d'articles sur les chaînes :

Ille-et-Vilaine
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...