Resoltech, une nouvelle usine pour les résines du 21e siècle

Nouvelle usine Resoltech à Rousset

2 ans après l'incendie qui a détruit ses bâtiments, Resoltech est installée dans une usine flambant neuve. Un bon outil pour maintenir croissance, R&D et savoir-faire, comme l'explique Luc Loriot, PDG de l'entreprise, à BoatIndustry.

Une usine livrée plus tôt que prévue

Depuis sa création en 1996 par Luc Loriot, le fabricant français de résines Resoltech était installé à Eguilles, proche d'Aix-en-Provence. A l'étroit dans ses bâtiments qui n'avaient pas été conçus pour l'activité, l'entreprise avait acquis un terrain au début des années 2010 pour la construction d'une nouvelle usine dans la zone industrielle de Rousset, à proximité de l'autoroute A8. En juillet 2015, alors que le projet avançait, un incendie dans les bâtiments voisins détruit entièrement les locaux et le matériel de Resoltech à Eguilles. " Grâce au soutien des assurances, nous avons pu accélérer les travaux de la nouvelle usine et nous installer dans des locaux temporaires pendant un an. Nous avons pu maintenir le chiffre d'affaires et la croissance." explique Luc Loriot. L'entreprise a intégré ses nouveaux locaux dès juillet 2016.

Capacité doublée et outillage neuf

La nouvelle usine Resoltech s'étend sur 2000 m² dans un terrain de 5000 m². Elle offre une capacité de production double de celle du site historique avec des matériels neufs et plus adaptés. " On n'a pu récupérer quelques appareils mais qu'il a fallu entièrement refitter. Il s'agit vraiment d'une usine toute neuve." indique le PDG de Resoltech.

Le site est en cours de classement ISO 9001.Une batterie de mélangeurs spécifiques, ainsi que des étuves spéciales, permettent d'y fabriquer sur mesure tous les produits, liquides,visqueux et pâteux. Deux laboratoires sont dédiés à la fabrication et à la caractérisation des produits pour la R&D.

Une PME en croissance

Resoltech emploie aujourd'hui une quinzaine de personnes, dont une part importante pour la recherche et le développement. Membre de projets européens, l'entreprise bénéficie des crédits impôts recherche. Avec 70 % de son activité à l'export et un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 4 M€, la PME provençale affiche une belle santé. Resoltech, dont le savoir-faire repose sur la formulation de produits à la demande, ne s'interdit pas les gros volumes grâce à un partenariat avec une usine "amie" en Espagne. Une opportunité que Luc Loriot espère bien utiliser sur des projets encore confidentiels.

Plus d'articles sur les chaînes :

Bouches-du-Rhône
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...