Bavaria Yachts : Rachat par un nouveau fond d'investissement

Usine de bateaux Bavaria de Giebelstadt

Le leader allemand du nautisme en difficulté, Bavaria Yachts, a finalement trouvé un repreneur. Une nouvelle étape dans un feuilleton qui laissera des traces dans le monde de la plaisance.

Un spécialiste du redressement d'entreprises à la barre de Bavaria

Le groupe Bavaria Yachtbau a été racheté par le fond d’investissement privé allemand Capital Management Partners (CMP) pour un montant tenu secret. Le nouveau propriétaire du leader allemand de la plaisance, basé à Berlin, est un spécialiste de la reprise d'entreprises industrielles en difficultés, en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Cette décision met fin à une incertitude qui a duré tout l'été. L'administrateur en charge de Bavaria, désigné en avril 2018 suite à l'activation des mesures de protections autorisées par la législation allemande, a repoussé son choix à plusieurs reprises, laissant grandir l'inquiétude sur l'avenir du chantier naval.

Le groupe Bavaria conserve monocoques et multicoques

Les hypothèses sur le devenir du groupe Bavaria ont été multiples ces derniers mois, chacun lançant des rumeurs selon ses informations et ses intérêts. Alors que des poids-lourds du nautisme, italien comme Ferretti ou français comme le groupe Bénéteau, ont été évoqués, on a pu penser que l'entité serait vendue "à la découpe". La filiale Bavaria Catamarans, née de l'acquisition du chantier français Nautitech, bénéficiaire, aurait été séparée de sa maison mère en difficulté. C'est finalement le choix d'une vente en bloc qui l'a emporté, le multicoque donnant de la valeur à l'activité monocoque à voile et à moteur. CMP reprend l'ensemble des 550 employés du site allemand de Giebelstadt et des 250 employés de l'usine française de Rochefort.

Quel avenir pour le groupe Bavaria?

Si l'activité des usines de bateaux du groupe Bavaria est assurée pour les prochains mois, l'avenir à plus long terme reste flou. La signature définitive du contrat de reprise doit être validée dans les prochaines semaines par les autorités de la concurrence. Elle a reçu l'accord du pool de créanciers. Il faudra désormais trouver une politique de développement pour Bavaria Yachts. Le chantier allemand a fait l'expérience par le passé de la difficulté pour un actionnariat non-industriel de trouver la rentabilité financière espérée dans le monde du nautisme. CMP aura-t-il une logique correspondant à l'industrie de la plaisance ou la recherche d'un gain rapide portera-t-elle à de nouvelles difficultés? Les seules conséquences certaines de l'épisode qui vient de se clore sont les dommages portés à l'image de la marque Bavaria et à ses bateaux, après un long été et des salons nautiques de rentrée bruissant de rumeurs...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Bavaria Yachts en difficulté

Bavaria Yachts, vers un rachat à très bas prix du leader nautique allemand

Bavaria sort du silence après l'annonce du redressement judiciaire