Bénéteau Brest : La concession de bateaux change de main

La concession Bénéteau de Brest change de main

Rolland Yachting cède la concession Bénéteau de Brest et son magasin d'accastillage USHIP. Le repreneur, bien connu dans la région, nous explique les raisons de cette transaction et ses projets pour cette institution brestoise.

Rachat de la concession Bénéteau de Brest

Nicolas Le Couteur sera le nouveau gérant de la concession de bateaux Bénéteau de Brest à la fin du mois de mars 2019. Le jeune homme reprend les bâtiments et le fonds de commerce avec l'ensemble des cartes, dont le magasin USHIP. "On a trouvé un accord avec Yann Rolland de Rolland Yachting entre le Grand Pavois et le Nautic de Paris. Il a ensuite fallu le temps de finaliser le processus." explique le nouveau dirigeant.

Terre-plein de Rolland Yachting

Un retour au source

Nicolas Le Couteur travaillait jusqu'à présent avec son père sur la presqu’île de Crozon au sein de Camaret Morgat Yacht Service. Il quitte désormais le site de Camaret dont il était directeur pour se consacrer à 100% à sa nouvelle activité. "Ce seront 2 activités et 2 entreprises séparées, même s'il y aura des effets de levier et des synergies communes." précise le nouveau gérant. "Mes parents ont déménagé en 1985 sur Brest et géraient la concession Bénéteau et le magasin USHIP avant de revendre en 2008 à Yann Rolland. Je suivais ces affaires depuis plusieurs années. Yann Rolland souhaitait se recentrer sur son secteur historique en baie de Morlaix. J'avais déjà travaillé avec lui en tant qu'agent Bénéteau sur la presqu'île de Crozon."

Espace showroom actuel

Aménagement et développement de services aux plaisanciers

La concession Bénéteau de Brest occupe aujourd'hui 3 800 m², dont 1 600 m² dédiés aux bâtiments. Nicolas Le Couteur entend moderniser les lieux. Une espace VIP de 150 m² devrait être aménagé pour accueillir les clients et travailler sur les devis dans un cadre plus convivial. Le magasin sera réorganisé avec des espaces corner, un accent mis sur le confort à bord et la création d'une réserve. "Le clients qui viennent pour acheter du matériel important apprécient que l'on puisse s'installer avec eux. Pour les bateaux, nous allons faire un espace de showroom avec une passerelle-ponton pour voir les bateaux comme si l'on était au port." complète Nicolas Le Couteur.

Le repreneur entend aussi développer les services au plaisancier, au-delà de la vente de bateaux. "On va notamment ouvrir un Bénéteau Boat Club. L'accord est déjà signé." illustre-t-il.

Du côté des ventes, Nicolas Le Couteur se fixe un objectif de 60 à 90 bateaux par an, en additionnant le neuf et l'occasion.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...