CGI Finance : "Avec Libersea, on minore le loyer du bateau de 30 à 40%"

CGI lance le financement Libersea

Le spécialiste du financement de bateaux de plaisance CGI Finance crée une nouvelle offre à courte durée d'engagement. Eddy Pazalja, directeur de l'activité bateaux, nous explique l'objectif de la formule Libersea pour les plaisanciers et ses avantages pour les constructeurs du secteur nautique.

CGI Finance lance l'offre Libersea

La filiale de la Société Générale spécialisée dans le leasing, CGI Finance, lance un nouveau produit dédié à la plaisance. L'offre Libersea, proposée avec les marques de bateaux à moteur partenaires, est un système de LOA (Location avec Option d'Achat) avec un engagement de reprise par le concessionnaire à 3, 4 ou 5 ans. Le rachat se fait entre 30 et 60% du prix de vente. Les mensualités intègrent l'entretien du moteur, l'assurance et le financement. L'offre se limite à des unités hors-bord monomoteur, d'une valeur inférieure à 100 000€, avec les marques Yamaha, Mercury et Suzuki.

Réduire les loyers des bateaux

Le 1er objectif affiché par CGI Finance est de pouvoir toucher de nouvelles clientèles avec des tarifs plus bas, en s'inspirant de son activité dans l'automobile. "Aujourd'hui, l'offre dans le nautisme se fait sur des durées de 10 à 15 ans, mais 60% des plaisanciers soldent leur LOA avant la fin, souvent pour changer de bateau chez le même concessionnaire ou chez un autre. On s'est inspiré du comportement dans l'automobile en réduisant la durée et avec Libersea, on peut minorer les mensualités de 30 à 40%" se félicite Eddy Pazalja, directeur de l'activité bateaux chez CGI Finance.

Toucher de nouveaux plaisanciers et rajeunir les flottes de bateaux

Le financeur voit dans Libersea un intérêt convergeant pour les plaisanciers et les vendeurs de bateaux. "On peut toucher des primo-accédants qui n'ont par 600 à 700€ par mois à mettre dans un bateau. De son côté, le concessionnaire bénéficie d'un parc de bateaux d'occasion plus moderne. L'acheteur en 2nde main peut conserver la réfaction de TVA et l'entretien inclus dans Libersea est un gage de bon état du bateau qu'il rachète. Le bateau peut ainsi avoir 3 à 4 vies avec des propriétaires successifs" résume Eddy Pazalja.

Une offre amenée à toucher tous les bateaux à moteur

"La version de Libersea présentée n'est que la 1ère étape, ciblée sur les petits bateaux hors-bord pour tester le système. La version idéale d'ici 2 ans est que Libersea soit disponible pour tous les bateaux à moteur, hors-bord et inboard, monomoteur ou à motorisation multiple. Le contrat dématérialisé, avec une signature électronique, serait signé directement dans la concession. Ce n'est pas un rêve car cela existe déjà dans l'automobile" conclut Eddy Pazalja.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...