Shipping : Comment le transport des bateaux en cargo s'organise face au Covid19 ?

Chargement d'un yacht sur un cargo

Face aux règles imposées à la navigation de plaisance et au ralentissement des chantiers de construction de bateaux liés à la crise sanitaire du Covid 19, la logistique de transfert et de livraison s'adapte. Matthieu Le Bihan, représentant en France de Sevenstar Yacht Transport, nous explique comment le spécialiste du transport de bateaux par cargo s'organise.

Organiser le retour des bateaux des Antilles vers l'Europe

La crise sanitaire liée au coronavirus et le confinement imposé à une part importante de la population mondiale impacte directement l'industrie nautique. Période traditionnelle de migration des bateaux de plaisance de la zone Caraïbe vers l'Europe et la Méditerranée, les mois d'avril à juin sont charnières pour le charter, la location et la grande plaisance. Entre risque pour les marins et difficultés logistiques face à la fermeture des escales et aux interdictions de naviguer, le transport des bateaux doit se réorganiser. "Certains bateaux ne traverseront pas cette année, mais on a aussi des demandes sur nos navires de propriétaires qui devaient traverser avec leurs bateaux et doivent annuler. Ils ne veulent pas prendre le risque d'un malade du coronavirus au milieu de l'Atlantique. Face à la difficulté de convoyer les bateaux d'une île à l'autre avec les fermetures de frontières et les interdictions de naviguer pour les particuliers, on ajoute des escales au plus près des points d'embarquement et de débarquement. Un voyage spécifique partant du Marin en Martinique, avec escale en Guadeloupe et une arrivée à Brest s'organise pour la France" explique Matthieu Le Bihan, représentant hexagonal de Sevenstar Yacht Transport, spécialiste du convoyage de bateaux de plaisance sur cargo.

Les plaisanciers ne pouvant naviguer, il ne suffit pas de décharger le bateau à bon port. Les logisticiens doivent organiser la période d'attente de fin de confinement. "On travaille avec des partenaires professionnels qui sont autorisés à récupérer le bateau et le convoyer sur de très courtes distances jusqu'à la marina pour le stocker en attendant le déconfinement" précise Matthieu Le Bihan. Il rappelle qu'au vu de la situation sanitaire, les navires ne peuvent malheureusement prendre aucun passager.

Le transport routier devient complexe en période de crise sanitaire

Livrer les bateaux neufs aux bases de location

L'activité du shipping de bateaux ne se limite pas aux transatlantiques. Les liaisons Atlantique Méditerranée / Adriatique connaissent un regain d'intérêt auprès des loueurs et des chantiers de construction. L'industrie touristique compte sur un regain de voyages à l'intérieur de l'Europe dont la location de bateaux compte tirer partie en Italie, en Grèce ou en Croatie. "Avec un trafic roulier intra-européen perturbé et une gestion rendue complexe des convoyages avec skipper, nous avons des demandes en hausse sur les transports entre l'Atlantique et l'Adriatique notamment, dont on peut espérer que ce soit l'une des 1ères zones sorties de crise. Un départ s'organise de La Rochelle mi-avril pour les chantiers locaux et vendéens avec les bateaux en finition" indique Matthieu Le Bihan.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...