Hanse Group et Pardo Yachts mettent fin à leur procès pour plagiat

Le Pardo 43 à nouveau commercialisé dans le monde entier

Un accord a été trouvé entre Hanse Group et Cantiere del Pardo, mettant fin à la procédure judiciaire autour des modèles de bateaux à moteur Fjord 42 et Pardo 43. Une nouvelle saluée par Alexandre Boussin, distributeur Pardo Yachts, contacté par BoatIndustry.

Accord à l'amiable autour des Pardo 43 et Fjord 42

Les groupes nautiques allemand HanseYachts AG et italien Cantiere del Pardo Spa, sont parvenus à un accord à l'amiable autour de leur différend concernant les bateaux à moteur Fjord 42 et Pardo 43. Il met fin à toutes les poursuites judiciaires intentées pour plagiat par HanseYachts, puis requalifiées. Les décisions précédemment rendues par la justice sont annulées. La commercialisation, la vente, la production et la promotion du Pardo 43 sont désormais autorisées dans tous les pays. Si le communiqué officiel utilise des termes diplomatiques, il s'agit d'une victoire complète pour le chantier italien.

Fin d'un an de procédure

Révélée en janvier 2018, la querelle entre les chantiers Fjord et Pardo portait sur le premier modèle de bateau à moteur de 43 pieds lancé par le chantier italien connu pour ses voiliers Grand Soleil. Le groupe Hanse estimait que le nouvel arrivant sur le marché du powerboat avait copié sa marque Fjord, avec l'aide d'informations fournies par un concessionnaire. Débouté par la justice italienne de l'accusation de plagiat, l'industriel allemand avait obtenu en mars 2018 l'interdiction de la commercialisation du Pardo 43 sur le marché italien, au titre d'une concurrence déloyale liée à des options identiques telles que le bimini extensible ou la plateforme de bain hydraulique. Le nouvel accord met fin à toutes ses limitations.

Pardo Yachts se projette sur la suite

L'accord arrive à point nommer pour Pardo Yachts. Le fabricant italien de bateaux présentait au salon de Cannes 2018 son 2eme modèle de bateau à moteur, le Pardo 50, au style très proche de son petit frère, objet du litige. Alexandre Boussin, dirigeant de Port d'Hiver Yachting, distributeur de Pardo Yachts entre Fréjus et Marseille, se réjouit de la décision. "C'est une bonne nouvelle. Cette histoire, c'était un peu comme si Mercedes poursuivait BMW pour avoir fait un SUV. L'interdiction n'a jamais concerné la France, mais on va maintenant pouvoir se consacrer à quelque chose de plus constructif."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Procès Hanse Yachts - Del Pardo

Procès Hanse - Del Pardo, le chantier naval allemand revendique aussi la victoire

Fjord 42 - Pardo 43 : 1ère étape du procès pour plagiat