Hors-Série / SAERflow, une solution économique et durable pour les bateaux en infusion


Le tissu drainant de fibres de verre SAERflow offre une solution facile à mettre en œuvre pour l'infusion des pièces composites. Les avantages économiques et le gain environnemental sont d'autres arguments de son développement dans les industries du nautisme et de la plaisance.

SAERflow, un tissu drainant pour diffuser la résine à coeur

Le SAERflow est un tissu biaxial (+/-45°), en fibre de verre E auquel est ajoutée une matière synthétique. Cette dernière rend le complexe incompressible lors de la mise sous-vide. Drainant, le SAERflow permet ainsi un excellent écoulement de la résine lors de l’infusion et remplace les grilles de drainage conventionnelles. Positionné au cœur de l'empilage de plis et non sur une face extérieure, il évite également la création de chemins de diffusion préférentiels.

SAERflow

Un pli de SAERflow permet de diffuser la résine à une vitesse standard (équivalente à une grille de drainage) dans des pièces atteignant 8 à 10 mm d'épaisseur. L'utilisation de plusieurs plis de SAERflow dans une même pièce permet un infusion optimale et une accélération de la diffusion dans des pièces monolithiques de forte épaisseur comme les moules de pont ou de coque.

Comparaison de l'infusion classique avec le SAERflow

Un gain mécanique et écologique

Intégrant un biaxial de type BX 300, le SAERflow peut être directement pris en compte dans le calcul de la structure du bateau. SAERTEX propose également le SAERflow sous forme de complexes avec d'autres grammages et d'autres matériaux comme le carbone ou l'aramide. "En le combinant avec un BD 600, nous proposons de manière standard un quadriaxial de type QX900 auto-drainant qui répond entièrement au marché du nautisme face au QX 800 très utilisé traditionnellement." explique Lionel Tourtour, responsable des ventes pour l'Europe du Sud, le Maghreb et la Turquie chez SAERTEX.

Tandis qu'un procédé d'infusion classique nécessite l'utilisation d'une grille drainante externe, d'un film perforé et d'un tissu d'arrachage sous la bâche à vide, l’innovation de SAERTEX est de se contenter du SAERflow qui reste dans la pièce finale. En se dispensant de la grande majorité des périphériques, consommables, le constructeur de bateaux diminue drastiquement ses déchets et son impact environnemental. Des embarcations plus légères, qui consomment moins de carburant et créent moins de déchets lors de leur fabrication. Ce sont les motivations de SAERTEX pour innover et protéger les ressources.

Mise en place du SAERflow

Faire ses coques plus vite et pour moins cher

SAERflow permet au chantier naval des économies dans la mise en œuvre de l'infusion. Au-delà du gain d'argent et de temps lié à la suppression de consommables, la drapabilité du matériau permet de gagner en productivité. D'une souplesse comparable à un tissu normal, il est d'une mise en place plus facile que les grilles d'infusion. "On a constaté des gains de temps jusqu’à 50%" indique Lionel Tourtour. "Avec le SAERflow, tout le monde peut réussir son infusion. On devrait en avoir dans tous les ateliers et les centres de formation !"

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...